V Wars : La nouvelle série vampirique de Ian Somerhalder

La saison 1 de V Wars, la nouvelle série originale de Netflix, est disponible depuis le 5 décembre dernier sur la plateforme. Que vaut cette énième série sur les vampires, portée par une grande figurine du genre, Ian Somerhalder ?

Si vous êtes un peu sérievore comme moi, vous avez sûrement déjà entendu parler, ou même vu, la série The Vampire Diaries. L’histoire conflictuelle de deux frères vampires où l’un était incarné par Ian Somerhalder, dans le rôle de Damon Salvatore. La série a durée 8 saisons entre 2009 et 2017 et forte de son succès grâce, notamment, aux qualité d’acteur de Ian dans son rôle du méchant vampire pas si méchant que ça.

The Vampire Diaries

Aujourd’hui Ian Somerhalder revient dans une nouvelle série de vampire, intitulé V Wars, dans un rôle très différent de celui de Damon Salvatore qui lui a longtemps collé à la peau. Tout comme The Vampire Diaries, la série V Wars est adaptée de romans éponymes écrit par Jonathan Maberry entre 2012 et 2016. Il incarne le Docteur Luther Swann, un scientifique qui est envoyé en compagnie de son meilleur ami, Michael Fayne, sur un site d’étude d’une biomasse récoltée suite à la fonte des glaces. Tous les deux ont été exposés à un virus éteint depuis des millénaires qui transforment certaines personnes en créatures assoiffées de sang, des vampires. Michael devient le premier blood, tandis que Luther voit son état redevenir à la normal. La tournure des choses devient incontrôlable lorsque Luther aide son ami à camoufler un meurtre dont il n’est pas encore conscient d’être la créature à l’origine. Dès lors, le docteur se trouve prisonnier du DSI qui le contraint à trouver l’origine de la mutation, tandis qu’il s’efforce à trouver un antidote pour sauver son ami et tous les autres contaminés.

V Wars

Le casting :

V Wars

Mon avis :

Je suis très friande des séries fantastiques et du thème des vampires, donc j’ai été naturellement attirée par cette série. De plus, j’aime beaucoup l’acteur principal, Ian Somerhalder, et j’étais curieuse de le voir dans un autre rôle que celui du vampire. On le découvre dans un personnage plus fragile et vulnérable, père de famille et toujours soucieux du bien être de son fils et des gens en général. Le thème des vampires est ici abordé différemment de ce qu’on voir en général. Ils ne vivent pas dans l’ombre et leurs existence est connue de la population. C’est très militaire et politique, chose qui me fascine moins. Du coup, ça traîne un peu en longueur pour installer les conflits politiques qu’entraîne ce virus et le développement de certains personnages. Il n’y a pourtant que 10 épisodes, et c’est par moment expéditif malgré la lenteur. L’histoire est intéressante et mérite d’être développée dans une seconde saison.

note évaluation


Cette première saison, comme toute première saison d’une nouvelle série, met en place les bases de l’histoire dans un rythme un peu lent. Avec seulement 10 courts épisodes, il est difficile de vraiment juger sur le fond bien que son potentiel soit bien présent. Ça change des histoires de vampires classiques basées sur le mythe religieux, mais plus scientifique sur une espèce à part lié à un virus. Les vampires ne vivent pas cachés, et la guerre avec les humains est plus que consciente. Je pense que la saison 2 sera bien meilleure et plus basée sur l’action grâce à l’évolution du personnage principal que l’on peut voir dans la dernière scène. Cette première saison se laisse regarder sans pour autant être mémorable.

Trailer :

Avez-vous regardé V Wars ? Votre avis ?




Partager