Le lexique et expressions belges pour bien se comprendre !

Je suis arrivée en Belgique en 2015. Étant une française, originaire de Normandie, j’ai dû m’adapter à quelques difficultés de compréhension de langage ! Les belges ont un vocabulaire et des expressions légèrement différent des français et je vous propose quelques exemples que j’ai pu rencontrer pendant ces quelques années dans le pays.

Au premier abord, la Belgique ne semble pas bien différente de la France, du moins la partie francophone. En effet, si les belges parlent français, c’est que l’on peut se comprendre parfaitement, pas comme un pays où la langue est complètement, et pourtant.

Eh oui, je me suis heurtée plus d’une fois à quelques difficultés de compréhension face à un interlocuteur belge. En Belgique, il arrive que des mots soient exactement pareil mais ont un sens complètement différent, ce qui peut créer quelques quiproquos rigolos ! Il y a bien évidemment des expressions différentes et quelques mots bien de chez eux !

Voici une liste de 25 mots et expressions belges que j’ai pu répertorier durant ces dernières années :

  • Nonante et septante

nonante septante expressions belges

Sûrement les mots les plus connus du langage belge, nonante et septante signifient les numéros quatre-vingt-dix (90) et soixante-dix (70) en français. Je pense que c’est le plus compliqué dans mon adaptation à la vie belge vu j’ai passé 25 ans de ma vie à dire quatre-vingt-dix et soixante-dix ! Ce sont des nombres que l’on croise un peu partout, notamment sur la route avec les panneaux mais aussi pendant les achats avec les prix. Surtout que je travaille en grande distribution, je suis constamment confrontée à ce genre de situation et je dois me concentrer pour ne pas les prononcer à la française, ah ah.

  • Une fois

Très célèbre aussi, le « une fois » caractéristique du belge. Il est très souvent utilisé pour ponctuer les phrase et j’avoue l’utiliser régulièrement maintenant. Il peut se traduire par « un jour » : « On ira une fois là-bas pour les vacances » ou un peu : « Tu m’en donne une fois pour goûter » .

  • Dîner et souper

Les français qui liront cet article se diront, je connais ces mots ! Oui mais en Belgique ils ne s’utilisent pas de la même manière. En France, le dîner représente le repas du soir alors qu’en Belgique c’est le repas du midi ! Alors que le souper se dit pour le repas du soir alors que pour moi il peut désigner simplement un repas à n’importe quelle heure. Donc ami(e) français(e), si vous invitez un(e) belge à dîner, attendez-vous à le voir frapper à votre porte à midi et oubliez les chandelles.

  • La drache

Un mot courant en Belgique, la drache désigne la pluie, surtout quand elle est forte. En France on dit plutôt il pleut à verse.

  • Ça va

Expression belge très très courante que j’ai adopté ! En France le « ça va » se dit seulement quand on dit bonjour à une personne où en cas d’inquiétude pour quelqu’un. En Belgique, l’expression signifie autre chose en plus de demander comment va la personne. En effet, le ça va peut remplacer le « d’accord » ou « OK » dans les phrases. On peut donc entendre « Oui, ça va je vais m’en occuper » ou « Ça va, merci du renseignement » .

s'il vous plaît expressions belges
  • S’il vous plaît

Le s’il vous plaît n’est pas simplement une demande de politesse. En Belgique, on vous dira souvent s’il vous plaît lorsque l’on vous tend quelque chose. Ca veut simplement dire, « voici » ou « tenez, je vous en prie » .

  • Tantôt

Encore un mot très utilisé dans le pays. Alors qu’en France il me servait pour dire « cet après-midi » , en Belgique il s’emploie pour dire « tout à l’heure » que ce soit au passé ou au futur. Ex : « Je l’ai vu tantôt » ou « Je vais le faire tantôt » .

  • Tu sais

Le verbe savoir ne s’utilise pas que pour la connaissance en Belgique. En effet, dire « Tu sais » correspond à « Tu peux » la plupart du temps. Ex : « Tu sais me passer le sel ?  » . Une autre expression que j’ai vite adopté dans ma vie belge :p

  • Sonner

Un autre verbe qui a un autre sens en Belgique. En France on sonne à la porte de quelqu’un mais en Belgique on sonne quelqu’un lol. Les français diront plutôt faire sonner le téléphone de quelqu’un. J’ai d’ailleurs eu un quiproquo avec cette expression ! En Belgique, un opérateur se nomme Voo (prononcer « vous » ) et la personne disait « J’ai sonné chez Voo hier mais je n’ai eu personne » . Moi j’ai compris que la personne était venu chez moi, sonner à la porte, et que je n’étais pas là, mdr.

  • GSM

Un GSM désigne le téléphone portable ou smartphone. En Belgique c’est très couramment utilisé, même sur les documents officiels.

  • Torchon

torchons serpillères expressions belges

Pour moi, un torchon c’est un linge de maison qui sert à essuyer la vaisselle, alors qu’en Belgique le torchon sert à nettoyer le sol, qui correspondrait à une serpillère.

  • Essuie

On continue dans le linge de maison. Cette fois-ci, l’essuie désigne le fameux torchon français pour s’essuyer les mains, ou bien la serviette de bain. On s’essuie avec un essuie, voilà.

  • Quart

Lorsqu’un belge vous donne l’heure, il vous dira « Il est midi quart » alors qu’un français dira « Il est midi un quart » . C’est un petit détail, mais ça a mit le temps avant de bien sonner à mon oreille.

  • Cents

Un peu à l’Américaine, en Belgique on dit cents pour dire les centimes de la monnaie. Une nouvelle petite habitude que j’ai prise avec le boulot.

  • Mitraillette et pistolet

mitraillette pistolet expressions belges

Eh non, ce ne sont pas que des armes, en Belgique, ça se mange aussi ! Une mitraillette se trouve dans les friteries, très populaire en Belgique. C’est une demi-baguette garnie de viande et de frites. Quant au pistolet, vous en trouverez dans les boulangeries, ce sont des petits pains ronds.

  • Tirer son plan

Petite expression pour dire à quelqu’un de se débrouiller tout seul.

  • Avoir dur

C’est une expression qui m’a toujours tiquée car je ne la trouve pas française du tout. Elle signifie simplement avoir du mal pour les belges. Mais j’avoue que j’ai dur avec cette expression :p

  • Ça peut mal

En tant que française, encore une expression que j’ai trouvé étrange en l’attendant la première fois. Elle veut dire que ça ne risque rien, il n’y a pas de danger.

  • Ça goûte

Si un belge vous demande si ça goûte ? Il vous demandera si vous appréciez ce que vous mangez.

  • Avoir bon

On parle de température ici. Cela signifie que l’on n’a pas trop chaud, qu’il fait bon..

  • Dire quoi

L’expression dire quoi signifie que l’on dira ce qu’il en est. Exemple avec une autre expression : « Je te sonne pour te dire quoi » : « Je t’appellerai pour te dire ce qu’il en est » .

boutroule expressions belges
  • Chicons

En Belgique vous ne trouverez pas des endives, mais des chicons !

  • Boutroule

Alors ça, c’est super rigolo ! La boutroule ça désigne le nombril, mdr.

  • Blocus

On parle souvent des étudiants en blocus. Mais contrairement à la France, ça ne veut pas dire qu’il y a des manifestations, mais en fait qu’ils sont bloqués à la maison pour réviser. Ah.

  • Les « huit » et « w »

Ici pas d’expressions mais des prononciations. En Belgique on ne dit pas huit, mais houit ! Le « u » est souvent dit « ou » , du coup j’ai encore eu un petit soucis de compréhension. Quelqu’un me disait une fois (lol), « Il est où Louis ? » alors qu’elle disait en fait « Il est où lui ? » . Du coup, je pouvais toujours chercher ce fameux Louis.

En France, on a tendance à prononcer le « w » en « v » . Du coup on dit VC ou Vagon, alors qu’en Belgique ils prononcent wécé et ouagon.

 

Voici pour l’ensemble des mots et expressions belges sur lesquels j’ai pu être confronté durant ces dernières années. Il y en sûrement plein d’autres et peut être que des français les connaissaient déjà, étant des expressions de leurs régions également. N’hésitez pas à partager les vôtre et faire part de vos expériences. Pour les belges, peut être ignoriez-vous ces différences de langage ?




Partager